Yes I can : j’ai fait mon savon!

Oulàlà, ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé de cosmétique ici. Après être passée au savon saponifié à froid, je suis tombée sur ce tuto pour le faire soi-même. Ce qui m’a tout de suite plu c’est que ça n’avait pas l’air trop compliqué et qui plus est, rapide. A ma portée quoi!

Comme j’aime bien les défis, je me suis dit qu’il était dans mon intérêt de tester. Et comme je ne suis pas folle, j’ai réalisé ce savon et je l’ai utilisé pendant 1 mois pour voir si ma peau ne partait pas en lambeaux (bah oui, j’ai pas envie de vous faire de mal et, dans une vie parallèle, je devais être cobaye). Résultat : ce savon est parfait! Ça y est je suis officiellement une « saponificatrice » de l’extrême (oui les gants, les lunettes, ça me donne l’impression de faire un truc supra important).

Bref pour fabriquer son savon il faut (recette un peu modifiée car j’ai remplacé 50g d’huile d’olive par 50g d’huile de coco que j’ai incorporé après la trace):

450 g d’huile d’olive 1ere pression à froid
170 g d’eau
50 g d’huile de coco
65 g de cristaux de soude caustique
un mixeur
des moules en silicone : pour le premier essai j’ai pris un moule à cake, pour le second des petits moules rectangulaires (plus pratique car on a pas à redécouper le savon)

faire son savon soi-même, recette facile savon saponifé à froid

Toutes les étapes sont bien expliquées dans le tuto. N’oubliez pas de mettre un équipement de protection (manches longues, lunettes, gants…) et n’utiliser le matériel QUE pour faire des savons (et plus la cuisine) parce que la soude, c’est un produit dangereux quand même! Si jamais vous avez des recettes plus élaborées (mais pas trop compliquées) je suis preneuse!

Si vous ne voulez pas rater les prochains printables et DIY, un petit tour par facebook s’impose 😉 Belle journée à toutes et à tous!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jardiner naturellement

J’aime bien le jardinage mais j’ai parfois l’impression que lui ne m’aime pas. Je dois avoir la plus grande concentration de nuisibles possible dans mon (tout petit) jardin, ils se sont tous donnés rendez-vous là… Alors soit je plante que des trucs super appétissants pour ces insectes, soit j’ai pas de bol… On va dire que c’est le premier choix hein.

Bref, faire pousser des fruits et des légumes n’est pas une mince affaire, et parfois je me dis que je ne devrais rien planter et laisser vivre ces petites bestioles. Mais que voulez-vous, je suis trop fière de moi quand je cueille ma première fraise, quand je déterre une carotte et quand je croque dans une cerise toute rouge (miam!). J’ai donc déployé au fil du temps une boîte à outils pour éloigner les insectes qui détruisent mon jardin. Je ne sais pas comment ça se passe pour vous, mais je me suis dit que je pouvais partager les différentes astuces naturelles pour faire fuir ces nuisibles.

1- Les coquilles d’œufs

L’hiver direction le compost, mais l’été je broie les coquilles d’œufs que je dispose autour de mes salades, cela empêche que les escargots et les limaces s’attaquent au plantations.

2- Le marc de café

Il fait des petits miracles pour faire fuir les fourmis. En soi, les fourmis ne sont pas une mauvaise chose mais quand elles commencent un élevage de pucerons, l’invasion n’est pas loin. Je saupoudre le marc de café au pied des arbres et arbustes touchés jusqu’à ce que les fourmis se soient éloignées. Une amie m’a également dit que l’on pouvait s’en servir pour faire fuir les limaces et les escargot mais je n’ai jamais testé.

3- Le coup des plantes complémentaires

Associer des plantations diverses permet parfois de semer la confusion auprès des insectes qui auront plus de mal à identifier les plantations qui les intéressent. Un pied de persil à proximité d’un pied de tomates diffuse une odeur qui évite aux tomates d’être attaqué etc… Il y a beaucoup d’associations possibles, à vous de choisir. Je vous mets le lien d’un très bon article de Encyclo-ecolo sur ce sujet.

4- Le vinaigre

Coté mauvaises herbes, j’utilise du vinaigre blanc. A diluer dans l’eau (2/3 vinaigre, 1/3 eau) et à pulvériser sur les plantes non désirées.

5 – La savon de Marseille

L’année dernière j’ai vu mon groseillier à maquereau envahit de petites chenilles vertes. Bon, quand je m’en suis rendue compte il avait déjà perdu la moitié de ses feuilles, mais j’ai tenté le tout pour le tout. J’ai mélangé du savon de Marseille dans de l’eau puis j’ai pulvérisé à plusieurs reprises pendant une semaine. Cela a mis fin à l’invasion! J’ai aussi testé sur les pucerons des rosiers, ça marche super!

Et vous, quelles sont vos astuces pour cultiver votre jardin?

aroma-906137_1280

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit pas pour la planète : un déodorant avec trois ingrédients?

Ces dernières années la question des déodorants a été placée sous un fond de polémique : en cause la concentration d’aluminium présent dans la composition des produits. Le magazine 60 millions de consommateurs avait d’ailleurs publié une étude assez inquiétante en avril 2012. Plusieurs marques avaient été testées et la moitié dépassait les taux recommandés par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

C’est alors que les marques se sont engouffrées dans la brèche du « sans ». Nous avons alors vu fleurir dans nos supermarché des déodorants garantis sans sels d’aluminium, tous plus « sains » les uns que les autres. Mais en regardant la composition de plus près, elle semble encore bourrée de produits chimiques… Je vous invite d’ailleurs à consulter le site la vérité sur les cosmétiques qui donne de nombreuses informations sur différentes marques. Mais en bonne paresseuse que je suis, et plutôt que de m’épuiser à détailler la composition de chaque produit afin d’en trouver un potable, je me suis décidée à le faire moi-même.

Alors que cette tâche me semblait insurmontable. J’ai eu la chance de visionner un reportage sur ce thème dans l’émission On est plus des pigeons, avec en bonus une recette home made de Gala du blog Gala’s blog. J’ai voulu tester et franchement, ce déodorant est tout simplement PAR-FAIT. Vous pouvez retrouver la recette en vidéo ici, je me suis permis de la recopier ici (plus rapide que de regarder le reportage à chaque fois).

Voici donc LA recette du déodorant home made

30 g de bicarbonate de soude (très fin)
20 g de fécule
20 g d’huile de coco
10 gouttes d’huile essentielle de votre choix
un peu de beurre de karité (si vous avez la peau sensible)
Un récipient

Faire fondre l’huile de coco au bain-marie, y ajouter le bicarbonate de soude, la fécule et quelques gouttes d’huiles essentielles. Verser le tout dans un récipient et laisser reposer au frigo le temps que ça se solidifie. C’est tout! (Oui, oui c’est trop facile et en plus c’est économique! A l’image du démaquillant dont je vous avais déjà parlé ici).

Alors êtes-vous prêt(e)s à sauter le pas?

faire soi-même son déodorant, DIY beauté, déodorant naturel, déodorant 3 ingrédients, déodorant non toxique, cosmétique home-made, recette déodorant, déodorant bicarbonate de soude, recette déodorant facile

Rendez-vous sur Hellocoton !