Comment j’ai commencé à cuisiner…

Comme vous avez déjà pu le constater, je mène des réflexions ça et pour améliorer certains points de mon quotidien qui me paraissent tout sauf éco-friendly. Et souvent ce qui n’est pas bon pour la planète ne l’est pas pour moi non plus. Vous avez peut être vu passer mon article sur les additifs alimentaires, dans cette lignée, je voudrai vous parler cuisine, une fois n’est pas coutume!

Lorsque j’étais jeune je mangeais des petits pois du jardin, des œufs des poules de mes grands-parents, des produits bruts mais bien cuisinés. Est ensuite arrivée la vie étudiante, avec ses partiels, ses rendus, ses charrettes, autant vous dire que la bonne cuisine, les aliments sains sont un peu passés à la trappe et LE PIRE c’est que j’ai gardé ces mauvaises habitudes au début de ma vie active et encore un peu plus

Puis un jour (pour être plus précise, quand j’ai fait le point des additifs présents dans ma cuisine) je me suis demandé si c’était bien nécessaire d’acheter des pizzas surgelées, des quenelles, des soupes toutes faites… Parce que, finalement, je n’avais jamais vraiment essayé d’élaborer ces plats moi-même et que dans l’absolu, ce n’était peut-être pas si compliqué que ça.

Je n’ai pas de grands talents culinaires, mais j’ai eu envie de tester quelques recettes et j’ai été surprise de voir comme il est facile de réaliser des burgers, des poêlées, des nuggets, des brownies, des madeleines (et d’autres plats plus équilibrés hein). Bref, je me suis mis à cuisiner et à aimer ça! Même s’il est vrai qu’il est fort pratique d’avoir des aliments « tout prêts » dans sa cuisine pour dépanner (et je n’échappe pas à la règle), j’essaye désormais de minimiser leur place et de réaliser de plus en plus de plats moi-même.

J’ai appris à prendre le temps de cuisiner, à savourer chaque bouchée et à manger « meilleur » avec des goûts retrouvés. La transition s’est faite sur plusieurs années et cela a demandé de l’investissement (tester des recettes, faire un petit carnet pour avoir des idées et éviter les pannes d’inspiration, tenir compte des saisons…) et de l’organisation (préparer les repas en amont). Mais quand j’ouvre mon congélateur et  que je trouve une brioche ou des madeleines faites de mes petits doigts, c’est un petit bonheur de plus pour moi, car il faut le dire, à ce moment, je suis fière de moi et je sais que je peux réaliser tout ça et bien plus encore!

Et vous, quelles sont les recettes home-made que vous ne pensiez jamais réaliser?

commencer cuisiner

Rendez-vous sur Hellocoton !

One Thought on “Comment j’ai commencé à cuisiner…

  1. La cuisine, c’est une bonne initiative! Tu pourras être fier de toi quand tu verras que tu SAIS cuisiner et tu t »amuseras. Quand tu cuisine tu es libre de créer ce que toi, tu veux manger et tu connaitras la valeur de ton repas.
    Bravo!
    Ju
    http://julafille.blogspot.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation